"Cités Millénaires, Voyage virtuel de Palmyre à Mossoul"

Palmyre, Alep, Mossoul, Leptis Magna : des noms qui résonnent comme les symboles millénaires du fabuleux patrimoine du monde arabe. Mais aussi comme autant de sites martyrs, défigurés par la folie ou la rapacité des hommes, ou menacés par leur négligence et par l’injure du temps. Les voici ressuscités le temps d’une exposition, au fil d’un voyage virtuel et d’une spectaculaire mise en scène immersive… 

Dans chacun des trois vastes espaces qui structurent l’exposition – après Mossoul : Alep, puis les sites archéologiques de Leptis Magna et de Palmyre réunis dans une même salle, le visiteur retrouvera une projection géante révélant l’état actuel du site et remontera le temps grâce à la suggestion en images virtuelles de la forme originale d’édifices emblématiques.

Au centre de chaque espace, une « table de médiation dynamique » circulaire permet d’appréhender les images virtuelles projetées, situe les édifices, les quartiers ou les monuments endommagés et en reconstitue l’histoire. En parallèle, images d’archives et photographies animées témoignent de ce que furent ces lieux au xxe siècle, et les poignants témoignages d’archéologues, conservateurs de musées ou simples civils donnent un visage à ceux qui, au prix d’efforts parfois insensés, contribuèrent à sauvegarder ce patrimoine. Depuis l’encadrement d’une fenêtre ou d’une porte – la scénographie évoque les codes de la ville arabe –, leurs interviews prennent vie au gré de projections originales.

Des focus complètent l’exploration, comme autant de gros plans sur ce qui fut – le Mossoul multiconfessionnel d’antan, par exemple – mais aussi de l’avenir – la découverte d’un fabuleux palais assyrien de Ninive vieux de 2600 ans sous les ruines du sanctuaire de Nabi Younès

Cette plongée dans de hauts lieux du patrimoine mondial de l’humanité est aussi une sensibilisation aux enjeux de la préservation de richesses fragiles, où qu’elles soient situées. Et, par-delà le monde arabe, c’est sur l’évocation des menaces planant sur le patrimoine mondial que se clôt l’exposition.


commissaire: Aurélie Clemente Ruiz, scénographie: Sylvain Roca, graphisme: Dépli Design Studio, lumières: Reflet, ingénierie numérique: Mardi8, réalisation: Olivier Brunet, composition sonore: Olivier Lafuma

 

photos: IMA, Zach Barouti, Sylvain Roca, Depli Design Studio


  • Opening: October 2018
  • Location: Institut du Monde Arabe
  • Area: 1000 m2
  • Production: Institut du Monde Arabe
  • Image 1
  • Image 2
  • Image 3
  • Image 4
  • Image 5
  • Image 6
  • Image 7
  • Image 8
  • Image 9
  • Image 10
  • Image 11
  • Image 12
  • Image 13
  • Image 14
  • Image 15
  • Image 16
  • Image 17
  • Image 18
  • Image 19
  • Image 20
  • Image 21
  • Image 22
  • Image 23
  • Image 24
  • Image 25
  • Image 26